Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 02:00

 

 

 


 

 

 

Une robe qui tourne, légère comme le vent. Un voile de pétales, un festival de lumière...

 

Une jeune femme au visage étincelant. Le sourire d'une cavalière...

Heureuse comme un papillon. Son regard et le sien font la paire...

Elle danse avec Nathan, un homme solitaire...

Mais dans son attention touchant. Elle adore cet air...

Ils virevoltent en même temps. Mais elle ne s'y adonne guère...

Son sourire l'absorbe, ses yeux l’ensorcellent...

Elle est tombée amoureuse au premier instant.

 

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 01:57

 

Sous la neige on est bien

Je te protège du givre

Allez donnes-moi ta main

Que je te soigne, tu es si fragile...

Que je t'emmène avec moi, tu es si docile...

 

Et pourtant sommeillent en toi une force et une présence incroyables,

Qui te rendent indomptable.

 

Ainsi je t'aime, toi et ta douceur

J'attends, je compte les heures

 

Les minutes et les secondes, minable

Avant que tu me reviennes, aimable

 

Pour que je te dévore du regard et que tu dévores le mien,

Que nous soyons unis jusqu'à la fin.

 

Je pourrais rester là sans bouger à te regarder sourire,

Pendant que tu me regardes faire de même

 

Petit ange, face à toi je ne suis qu'un sbire

Tu as su me guérir et me rendre malade de la façon même.

 

Tu aimes l'Automne et tu aimes son soleil,

Mon Automne Solaire tu demeures, vermeil

 

Qu'à jamais tu restes mienne tout en étant libre je souhaite,

Mon cœur t'appartient et je te tends l'oreille.

Mes lèvres suivent :

Les ailes dont tu m'as doté sont Miel.

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 01:44

 

img-0015554cpwc

 

Reconstituer d'un papillon illusoire le miroir brisé

Que le cœur poursuit, ignorant la Douleur et la Noirceur Polie,

Guidé par l'espoir comme un agneau égaré.

Renverser l'échiquier, basculer de l'autre côté. Un fragment s'en est allé.

 

Cours, Vis, Ris ! Imbécile. Tes yeux sont fuyants et tes oreilles sourdes.

Fantôme étincelant, Spectre transparent.

Je ne connais point la rancune car je suis ton Ombre.

A cela j'en fus réduis. De la nuit je suis Pénombre.

Voilà un goût amer que tu me laisses en bouche.

 

Frisquet comme ton essence.

Fourbe est ton âme corrompue.

Tu me fais rire... Reflet vagabond !

Tu mimes merveilleusement le Bon.

Tu me fais pire... Monstre mis à nu.

Tellement amusant. On dirait que tu m'as vu.

 

Câline et Vicieuse

Les deux faces d'une même pièce.

J'en étais amoureux.

Je veux que tu me Berces,

Facétieuse, de ton regard langoureux

Dont s'est éteinte la lueur bleue.

Je te maudis cordialement,

Serpent si touchant.

 

Ai-je été un beau miroir ?

Ai-je bien reflété ton ego ?

 

Tu m'as vaincu, j'ai finalement perdu.

J'aurais pu gagner, mais ma victoire j'ai rendu

Dans l'espoir qu'à moi tu reviennes

Et que pour célébrer tu sacrifies ma peine.

 

Adieu. Tu as disparu. Petite mouche. L'absence de tes battements d'ailes

M'a Consumé.

 

Je t'aime, Démone !

Et du monde à jamais je souhaite t'arracher.

Que mes griffes déchiquettent ton âme

Et l'éparpillent aux quatre coins des feux, pour la purifier

De son allure malade habilement voilée

 

Meurs et vomis Honte et Culpabilité si tu as quelconque plaie !

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 01:39

 

 


 

 

 

Il parcourait des sentiers entiers,

Nuage après nuage

Recherchant sa moitié

Qui déjà vers d'autres ailleurs voyage...

 

A Jamais il croit, à Jamais il espère

A Jamais il attend, à Jamais il perd

- Du Temps -

Dans son Cœur ce goût Café

Ce parfum Funeste et Doré, aux Aurores mielleuses et Beurrées

Succédant aux Allures de Symbiote, aux Reflets Argentés

- Morte et Glacée, Calcinée -

Cette couleur Caramel dans son esprit se meurt

Il s'accroche et souhaite au plus profond de son Cœur

Qu'il lui reviendra

Chaque jour il souhaite de son Âme toute entière,

Chaque jour il n'est pas là.

 

Il lui écrit une lettre, il l'attend à leur endroit

Du matin au soir il cherche dans les feuilles.

Du matin au soir il cherche dans les bois.

Fidèle à lui-même Toujours il Veille

- Jamais il ne Doute -

Jamais il ne Défaille...

- Il ne reviendra pas -/- Je ne te crois pas ! -

Ainsi passent les saisons, lourdes comme du plomb.

 

Son Corps tout entier ne peut simplement Oublier

Tout en lui se remémore l'ancien Temps

Tout aux alentours insuffle Vie aux vieux Souvenirs

- Tout était si Parfait. -

Qui lui font garder le cap et s'accrocher

A son plus profond désir, le revoir.

 

Il n'abandonnera Jamais.

Comme ça il est, comme ça il demeure.

- C'est un Chien -

Il attendra qu'il soit prêt, il attendra qu'il revienne.

Mais peut-être ne reviendra-t-il jamais

Peut-être est-il déjà ailleurs

Mais ça non il ne veut pas y penser.

Il ne Peut pas y penser

- Il n'a pas le Droit -

Pas le droit d'abandonner ce rayon de Lumière qui autrefois illuminait sa vie,

Ce crayon fendant l'air, Léger comme une note de musique,

Redessinant son nid...

 

 

 

Si fort et pourtant si fragile.

Il ne faillira pas à sa mission

Tout le jour il fixe l'horizon

Dès qu'il pense à lui, dès qu'il ferme les yeux

- Il le Voit -

Tout lui revient comme si la veille...

Il se croyait guéri, mais il suffit d'une seconde :

Son amour et ses souvenirs se matérialisent si fort.

Tout est si pur dans son Cœur. Il pleure... Il l'avait Choisi.

- Cette mort est si Injuste -

Il en implore à la Pluie

REVIENS-MOI !

Il hurle à la Neige

RETOURNES-TOI !

Il en implore à la Lune

RIEN QU'UNE FOIS !

Il supplie le Crépuscule

...Regardes-moi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au fond de lui il sait que Jamais il ne le reverra. Il est parti pour de bon.

Sa vie était Magie. Son cœur était Soleil. Son âme était Luciole. Son regard fut Amour.

Sa vie est Mélancolie. Son Cœur est Glace et Sang. Sa tête est froide. Il est inconscient.

Il est sur le quai de la gare...

Son Cœur était si jeune et son pouls si Palpitant.

Ses ailes si Pétillantes, son regard si Rayonnant.

 

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 01:39

 

Le cœur battant, il s'avance

Son cœur le touche

Le fil doré...

 

Pour se libérer il lui faut le couper

Afin qu'il puisse se multiplier

Fleurir et se métamorphoser

 

Cela demande sacrifice

Mais il veut donner ses pensées

Les échanger contre celles qu'il,

Par le passé, avait troqué.

 

Une étoile dans le cœur

Dans les yeux une lueur

Un subtil arrière-goût d'unité

Il veut y regoûter, à la joie d'aimer.

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 01:27

22039110.jpg

Tel le vent impassible mon cœur voyage,

Toujours vers l'avant

Évitant le naufrage,

T''ayant pris à bord j'ai fais le bon choix.

En toi j'ai foi, car jamais tu n'aboies.

Ainsi continue l'aventure, ainsi va la vie,

Mon amour me porte.

D'un coup d'épée

Je trancherai,

Et Douleur et Tristesse seront mortes.

 

L'obscurité est mon alliée

Les ténèbres sont mon épée

Un doux manteau enveloppe mon cœur

Le renouveau attend son heure

Tel un cocon il se développe

Comme un bouton de fleur.

Flop ! Voilà que le switch se révèle

Aucune fleur ne fut jamais si belle

Que lorsque la mort s'amoncelle au loin.

Elle était chrysanthème de la nuit,

 Elle est désormais rose du matin.

 

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 01:24

060411040705_77.jpg

 

 

 

 

J'ai dans le cœur un Lion.

Mes Lèvres sont ailées, mon Âme affûtée, ma Salive salée.

Le Doré absorbe l'Argenté.

Mon Armure Métal s'emplit d’Électricité.

 

FELIN ATEMPOREL AUX REFLETS CHATOYANTS.

 

Je connais dès maintenant ma Légion.

Pleine de sable est mon épée et mon sang étendu.

En mon sein coule le flux du Temps, Perdu.

La Défaite n'est pas mienne, tant qu'il nous reste des Filaments.

 

TANT QU'IL NOUS RESTE DU TEMPS.

 

Je ne quitterai pas le terrain avant la toute fin.

Je me battrai jusqu'au dernier grain, jusqu'au dernier Filon.

Vois mon regard déterminé, Vois comme je suis félin !

Contemples mon Destin, me voici Chevalier du Bond.

 

YEUX DE TIGRES ET DE LA CLOCHETTE LE TINTEMENT.

 

Mon Devoir m'attend. J'arme mon Casque, laissant tomber mon Masque.

Quelques acrobaties, mes forces se décuplent,

Je m'approprie l'Harmonie, les déployant au centuple,

Je triomphe en un instant, mon tranchant n'est pas dupe...

 

APPROCHES, QUE MES GRIFFES TE DECHIQUETENT

 

Debout en tout instant je demeure,

Car au Dedans jamais je ne meure.

 

C'EST UN PIEGE! ALORS, ES-TU PRETE ?

 

 

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 00:11

Hello world ! My name is TimeTraveler.

J'ai décidé de créer un blog consacré à mes écrits. Et bien voilà, c'est fait ^^

Je l'ai baptisé "Les Sables du Temps".

Je ne sais que vous dire de plus, si ce n'est... Bonne lecture ? =)090915132209 4

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Les Sables du Temps
  • : Écrits de TimeTraveler. Vous entrez dans mon monde... Là où le temps s'arrête. Là où tout est possible.
  • Contact

Recherche

Liens